Blog referencement-songeur.com
Immobilier

Ils ont trouvé le chemin de Croix !

Ils ont trouvé le chemin de Croix !
Rate this post

Depuis le temps qu’ils cherchaient, maintenant qu’ils l’avaient trouvée, ces trois mots ancrés dans leur esprit  prenaient tout leur sens : « acheter maison Croix« . Non qu’ils se voyaient plus beaux qu’ils sont en réalité mais Catherine et Jean-Claude avaient toujours considéré qu’une vie idéale ne pouvait se vivre ailleurs qu’à Croix. C’est comme ça.

Ne raconte-t-on pas que, déjà, l’arrière grand-mère de Catherine avait lancé à son futur mari : “si tu veux m’épouser, c’est sur le Grand Boulevard que nous devrons habiter”. Les propos avaient été prononcés en 1910, soit un an tout juste après l’achèvement de la majestueuse artère reliant Lille à Roubaix et Tourcoing. Auguste avait mis le temps mais il avait fini par dégoter la demeure que lui réclamait Alphonsine, en préambule à leur union.

Un choix ciblé

Parce que les  chiens ne font pas des chats, Catherine aura donc mis un peu plus de temps que son aïeule pour voir son rêve devenir réalité. Dame c’est que tous les quartiers de Croix ne se valent pas ! 

Le choix était vaste dans le centre et le quartier Saint-Martin, qui englobent la plupart des équipements municipaux : centre de la petite enfance, piscine municipale, un terrain de football ou encore le poste de police; “Trop bruyant”, avait lancé Catherine sans même visiter les maisons -pourtant cossues- que lui proposait l’agent immobilier. 

Idem pour Saint-Pierre et la Mackellerie, quartier dans lequel se situent pourtant l’hôtel de ville et le second marché de Croix. “Trop populaire”, jugeait Catherine.Une position quelque peu hâtive pour Jean-Claude, séduit par cette villa 1900 dotée de deux doubles garages, soit quatre places potentielles pour y ranger ses voitures de collection !

Le “Beverly Hills du Nord”

Un peu plus tard, ils visitèrent également des biens situés à La Planche-Épinoy, tout près de l’embranchement du canal de Roubaix. Mais les maisons n’étaient soit pas à leur goût, soit pas assez grandes. Restait Beaumont-Barbieux, le quartier qui enserre le parc Barbieux situé à Roubaix. 

C’est LÀ et nulle part ailleurs, dans cette enclave du territoire de Croix, que Catherine concentrait toutes ses recherches, mettait toute sa convoitise. Un quartier que d’aucuns qualifient de “petit Beverly Hills des Hauts de France”. Quelques hectares en  tout cas qui réalisent la performance de réunir un des plus forts taux d’ISF (impôt sur la fortune) de France ! 

Selon la façon dont on manie les chiffres, à ce petit jeu de l’ISF, la commune de Croix figure immanquablement en haut du classement, en compagnie de Neuilly-sur-Seine ou du 7e arrondissement de Paris. C’est en effet ici que résident -discrètement et depuis des lustres- quelques-unes des plus riches familles d’industriels de la région. Catherine appréciait ce voisinage plus que tout. Non qu’elle cherche à se lier, ni même qu’elle se prenne pour l’un d’eux. Mais cette adresse qui figurait désormais sur son courrier, cette proximité avec la “belle société” la comblait d’aise. La vie pouvait commencer !

 

Related posts

La surélévation a changé notre vie

Franck

Comment bien investir en immobilier ?

Laurent

La SCPI : une source de revenu rapide et simple

Laurent

Leave a Comment